ⵜⴱⵔⵜⵏ

Ce n’est plus l’homme qui prends

la route mais la route qui prends l’homme

On la vu à la descente de la colline

au tournant de la plaine

et après la transhumance de l’été.

ⵢⴾⵜⴱⵏ

Des noms des idées

des stèles des monticules

parfois des cris de nul part

des pleurs qui remplissent l’assiette du soleil

des rumeurs au loin des chiens où de chameaux

tout est écrit sur ton front dans la main de ta mère.

ⴶⵔⵓ

La Méditerranée

Ce n’est plus l’homme qui prend la mer

mais c’est la mer qui qui prend l’homme

les rivières débordent de morts et non plus

d’eau les fonds de l’océan ne sont plus de sable

mais des os humains l’écume ramène sur

les berges des yeux des dents

c’est la fête des poissons de la mer.