ⵜⵂⵔⴶⵜ

La réalité du rêve est éphémère

Toujours assis dans son rêve

Des vols des nuages

Dans des endroits paradisiaques

des fleurs qui poussent à l’envers

Et des nuits comme des jours

tout est différent.

ⴾⵉ

Comme si je regardais

tes ailes tes humeurs

survolés les nuages

Ton image dans le miroir de l’étendue d’eau

Et cherchais mon coeur par la force

de tes désirs.

ⵢⴾⵜⴱⵏ

J’ai voulu dessiner une image

Sur la dalle que la poussière découvre

A la base les noms des martyrs

Au sommet la paix en grand

Et toutes mes entrailles se retournent

comme le mouvement des boyaux d’un chameau .

ⵜⵎⵙⵜ

Je t’ai vu dans la rue en face

Prendre tes talons à ton cou

Même par les heures les plus douces

comme les aurores de tous les matins du monde

Parfumées des odeurs de la nuit.

 

ⴰⴾⵙⴰ

Dans l’imagination

Tout autour du Telemssi

la trance de l’eau des vagues

des chenals

Le mirage lève haut la ressemblance

Et au nord au point le plus bas encore l’humidité

est dans l’impression .