ⴰⵊⵈⵓ

La débandade les hommes courent

le feu s’allume les balles sifflent

des morts des morts

des têtes des tripes des sandales

la trace d’une horreur la peur

s’installe dans les esprits.

ⵜⵎⴹⵏⵏ ⵏ

Les tempêtes soufflent

le vent descend les collines de nos esprits

vers des montagnes a l’orée de nos désirs

et nous ramène des nouvelles des grands espaces

de nos âmes ils ont soif il faut boire .