ⴸⵔⵂⵏ

Il ne reste que le sable

Ni les ombres n’étendent plus leurs branches

Ni La dune ne couvre la femme

Ni nos esprit ne prennent le large

Nous sommes pris dans la tempête de nos émotions

Nous avons brûlé les torchons.

 

ⴰⵗⴰ

Les martyrs qui sombre dans les abysses

Sans espoir qui les sortira vers la gloire

Ni pluie pour adoucir leur douleur

Le sable les a enfermés a jamais

Au contacte des monstres des entrailles

de terre les vers ferons le reste.

ⴸⵔⵂⵏ

Poussière dans les yeux

Les grandes puissances passent

leur chemins avec des yeux d’envie

elles ferment les horizons

Sur notre sommeil

J’étais aussi là mais je rein su faire

Sur le rocher j’étais là assis

comme une statue de bronze.